"Le Service Civique est un engagement volontaire au service de l'intérêt général, accessible sans condition de diplôme et reposant ainsi uniquement sur la motivation et les savoir-être. Il s'adresse aux jeunes de 16 à 25 ans, et jusqu’à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap.

Indemnisé 573 euros net par mois, le service civique peut être effectué auprès d’associations, de collectivités territoriales (mairies, départements ou régions) ou d’établissements publics (musées, collèges, lycées…), sur une période de 6 à 12 mois en France ou à l'étranger, pour une mission d'au moins 24h par semaine. Un engagement de Service Civique n'est ainsi pas incompatible avec une poursuite d'études ou un emploi à temps partiel.

Il peut être accompli dans 9 grands domaines: culture et loisirs, développement international et action humanitaire, éducation pour tous, environnement, intervention d'urgence en cas de crise, mémoire et citoyenneté, santé, solidarité, sport.

Depuis son lancement en 2010, plus de 500 jeunes se sont déjà engagés en Ariège dans ce dispositif qui leur a permis de contribuer à des projets utiles pour notre société, de gagner en confiance et en compétences, de découvrir de nouveaux centres d’intérêt et parfois de trouver leur vocation.

Le service civique n’est ni un stage ni un emploi. C’est une mission au service de la collectivité nationale, qui s’appuie sur le volontariat. Il permet aux jeunes de prendre le temps de réfléchir à leur propre avenir, tant citoyen que professionnel.

L'Ariège est une terre de solidarité et d'engagement, propice au développement du service civique. L'universalisation du service civique doit pouvoir permettre de satisfaire toute candidature d'un jeune prêt à donner de son temps, à un moment de sa vie, pour une telle mission.

Je ne doute pas que la génération qui est la vôtre adhérera aux valeurs incarnées par ce dispositif, qu’elle sera solidaire, qu’elle aura envie de s’engager et saura se mobiliser pour la République au moment où elle fait face à de nombreux défis."

Marie LAJUS

Préfète de l'Ariège